Pannes 2024

2024 une bonne cuvée pour les pannes

Suite au démâtage pour travaux hivernaux
Différents problèmes sont apparus.

Panne 1
Le support du radar est articulé de manière à ce qu'il reste en permanence horizontal, quelle que soit la gite du bateau.
Ceci est assuré par un compensateur hydraulique, or celui-ci était grippé et avait une fuite d'huile.
Donc remplacement nécessaire

Petite pièce mais qui coûte une blinde
Panne 2
Egalement, les 2 câbles coax des antennes VHF et AIS ne fonctionnaient plus correctement.
Donc remplacement des 2 câbles.

Panne 3
Après la traversée sur l'île de Gotland une panne bien sympatique.
2h du matin un besion pressant m'impose un passage aux toilettes, occupés par fiston qui passait par là lui aussi.
Problème, plus d'évacuation,,, panne des toilettes remplies à raz bord à 2h. du matin.
C'est pour qui??
Premièrement évacuation du trop plein via une vanne prévue pour ce genre de cas et un seau!
Puis aspiration du liquide résiduel.
Enfin diagnostic, panne du broyeur électrique, heureusement le cap a tout prévu il en a une de réserve.
3H30 du matin la nouvelle pompe en place, avec jurons, fonctionne correctement.

Après 10 ans c'est un peu normal

Panne 4
Arrivé dans un port mal cartographié, on passe les 2 balises rouge et verte. Pas bien large
le chenal d'accès, merde.. on talonne, relever la dérive, on entre quand même.
Manque de pot, le vent nous déporte du quai, et sans dérive le bateau se comporte comme une savonnette... marche avant, arrière, propulseur d'étrave cafouillage et j'en passe.
Bizarre, plus de marche avant, ça se complique, elle refonctionne par intermittence, et par miracle on accoste dans 1m d'eau!
La marche avant du moteur fonctionne de manière aléatoire et pas de mécano à l'horizon, on est dans un trous perdu.
Cette panne va nous pousuivre jusqu'à Stockholm.
Après cogitation et multiples essais, je décide de changer l'hélice, (j'en ai une de rechange, un autre modèle).
Donc location bouteille de plongée et 40 min. pour changer l'hélice, visibilité réduite à 10 cm.


Après avoir bataillé, démonté. remonté l'inverseur 4 fois, cherché sur les réseaux sociaux,
téléphoné à un concessionaire Volvo, je jette l'éponge, pas d'autre choix que de remplacer l'inverseur, prix 4000fr.

 


Même décortiqué la panne n'est pas visible

 



Le nouvel inverseur

C'est pas tout, mais cette nouvelle pièce demande certains ajustements. Il faut aligner l'arbre de l'hélice avec l'inverseur et l'inverseur est connecté au moteur, donc il faut ajuster la position du moteur (140kg). Mission impossible de désserer les écrous de fixation du moteur, trop serrés.
Pas assez de force dans les biceps du cap.
Shopping dans tout Stockholm pour trouver une douille longue de 24 et un bras de levier assez grand pour desserer et resserrer le moteur après alignement.
Epuisant comme job mais pas de vibrations!
Petite gâterie en passant: le système de refroidissement du nouvel inverseur n'est pas compatible avec la configuration du bateau, donc modif pour remettre l'ancien système de refroidissement.


Pannes 5
Avons passé une excellente nuit à l'ancre dans une baie magnifique située dans un parc naturel.
Il est temps de lever l'ancre, beau temps pas de vent belle journée en perspective, petite explication au ptit mousse sur la route à suivre pour quitter le lieu.
Mise en route du moteur, le cap part lever l'ancre, ptit mousee à la barre.
Le cap obnubilé par son ancre prise dans un gangue de boue et ne voulant pas salir sa baille à mouillage toute repeinte  replonge l'ancre partiellement dans l'eau et fait des signes de la main au ptit mousse pour donner la direction à prendre, toujours les yeux rivés sur l'ancre.

Manque de pot, le ptit mousse a les yeux rivés sur les instruments et fonce droit sur un récif!
Du bruit, ça cogne, l'ancre sans doute, là, le cap en pleine panique retourne à la barre, relève la dérive en urgence, trop tard on est sur un récif à 60 cm de profondeur, pas le choix il faut passer dessus, profiter de l'élan et dans un fracas de bruit à tordre les boyaux on passe et retrouve une profondeur admissible.
Cornalin martyrisé, Cornalin humilié, Cornalin torturé, Cornalin mais Cornalin quand même libéré...
Contrôle des fonds, pas de voie d'eau, équipage traumatisé, on prend la direction d'un chantier naval pour sortir le bateau et constater les dégâts.
 
Quelques éraflures
 

Et la cage de l'hélice qui est pliée (elle a fait le job et protégé l'hélice)

Panne 6

L'héolienne qui fait des siennes, un bruit bizarre... elle tourne un peu trop vite, pour la couper on la met en court-circuit,,, pas d'effet, continue de tourner beaucoup trop vite, je l'arrête manuellement et la sangle.
Conclusion, la connection électrique est probablement coupée, une panne en plus à résoudre